Sciences de la Famille > Pair-aidance >> 2. Formation à la pair-aidance :

2. La formation à la pair-aidance : santé mentale et précarités (41 modules)

Photo: Luc Van Huffel
Photo: Luc Van Huffel

 

Ce type d’activité est accessible aux participants régulièrement inscrits à la session en cours (2018)[1]

 

Elle a lieu tous les vendredis (hors congés scolaires) de 9h45 à 12h45 et/ou de 13h45 à 16h45

 

 

Participants à la formation

 

La formation à la pair-aidance se destine aux personnes ayant vécu l’expérience de la souffrance psychique et/ou sociale, ayant mobilisé des ressources et développé des compétences pour faire face à cette souffrance (rétablissement/résilience) et ayant tiré un savoir de ces expériences de vie. Ces personnes souhaitent mettre leur expertise et savoir-faire au profit d’autres personnes qui vivent des situations similaires.

 

 

Pédagogie

 

Au cœur du programme : la solidarisation, l’intervision, la mutualisation et la construction collective de savoirs. Le groupe en formation sera restreint afin de privilégier les méthodologies participatives (récits de vie croisés, échanges de savoirs, jeux de rôles, apports de connaissances spécifiques…). Les modules de formation seront animés par des pairs-aidants, des cliniciens, des philosophes, et des travailleurs sociaux. Ils permettront de produire des connaissances actualisées sur les fonctions de pair-aidant, l’expérience des souffrances psychiques, de la débrouille, de l’aide, des soins, des processus de rétablissement. ; ainsi que sur les contextes de vie et les ressources des réseaux locaux. La formation sera un espace d’expertises croisées et un lieu d’acquisition de compétences (écoute, soutien au rétablissement, gestion des crises, médiation, dynamiques familiales, implication citoyenne, soutien de la capacité d’agir, etc.).

 

 

3 grands axes de formation co-existent :

 

Axe 1 : pair-aidance & identité, missions, compétences et boîte à outils

 

Ce premier axe se veut théorico-pratique et outiller les participants à développer leurs activités sur le terrain et à construire une pratique et praxis de la pair-aidance.

 

Axe 2 : pair-aidance et précarisations psychosociales

 

Le second axe est centré sur les notions plus théoriques liées à la santé mentale et aux précarités. Ces dernières sont reconsidérées par la prise en compte du savoir expérientiel. Ces notions visent également l’élargissement de l’expérience singulière de chacun.

 

Axe 3 : pair-aidance et recherche

 

Ce dernier axe est centré sur la recherche, l’accompagnement des travaux de fin de formation ainsi que la préparation, le suivi et l’évaluation formative de l’intégration (sous forme de stage) de pairs-aidants dans les structures d’aide et de soins des réseaux psycho-médico-sociaux.

 

 

Finalités et débouchés

 

L’activité formera des « pairs-aidants en santé mentale et précarités ». Elle vise à apporter des connaissances spécifiques et théoriques sur les questions psychosociales, mais aussi à mutualiser et à développer les compétences des participants au regard de la pair-aidance.

 

Les modules ont comme différents objectifs :

 

- comprendre la diversité des souffrances psychiques et sociales,

- offrir une écoute active, engager un échange mutuel d’expérience,

- gérer les crises et/ou les conflits,

- faciliter la traduction mutuelle des points de vue en présence,

- développer des compétences de médiation,

- penser les logiques de l’accueil auprès des usagers, de leurs familles et de leurs proches,

- connaître les ressources et les points d’appuis dans les réseaux d’aides et de soins,

- maintenir les liens auprès des usagers dans les lieux de vie et de soins,

- développer les actions de citoyenneté, etc.

 

À l’issue de la formation, les participants qui auront réussi leur travail de fin de formation (Portfolio) et participé à au moins 75% des modules recevront une attestation de réussite de la formation universitaire à la pair-aidance : santé mentale et précarités. Cette attestation sera signée par les responsables de la formation et les académiques responsables du Service des Sciences de la Famille de l'UMONS. En annexe sera joint un document officiel, signé par les académiques responsables, qui reprendra les différents modules effectivement suivis, le titre du travail de fin de formation et la mention universitaire obtenue ainsi qu’un descriptif sur les stages éventuels réalisés.

 

Certains trouveront un emploi où les missions de pairs-aidants seront centrales, à l'intérieur d'une institution ou dans leurs milieux de vie ; d’autres seront bénévoles ou volontaires. Chacun exercera cette fonction selon ses ressources, ses modes d’engagement et ses disponibilités. Certains y consacreront peu de temps d'autre s'investiront davantage. D’autres encore s’investiront dans de toutes autres activités.

 

 

Frais d’inscription

 

Grâce aux différents subsides, la formation est gratuite (et non rémunérée). Les déplacements en train (Railpass), les pauses-café et les sandwichs sont également pris en charge.

 

< 1. Modules de formation participatifs                                                    > 3. Intervision